home Iot & Domotique Gladys, un assistant domotique intelligent

Gladys, un assistant domotique intelligent

Gladys, un assistant domotique intelligent

Gladys est un assistant domotique intelligent et open-source conçu pour tourner sur un Raspberry Pi. Le but du projet est de recréer le fameux assistant Jarvis du film Iron Man, en open-source, et en étant le plus DIY possible. L’objectif est d’avoir un assistant prédictif capable d’anticiper vos besoins, et d’y répondre sans que vous n’ayez à poser la question.

Je trouve l’approche du créateur très originale et captivante surtout le scénario qu’il décrit sur son site. Cela donne vraiment envie !

Procédure d’installation

Le créateur a conçu une image de Raspian avec Gladys déjà configuré dessus.

Si comme moi, vous voulez l’installer manuellement car vous avez un système existant voici la marche à suivre. Pour information, j’ai installé Gladys sur Raspberry Pi 2 avec Raspian et Jeedom d’installé dessus.

Voici la marche à suivre :

Il faut installer au préalable Node.js, npm ainsi que MySQL. Pour ma part, ces prérequis sont déjà installés sur mon système lorsque j’ai dû déployer Jeedom et Razberry. Malgré ces prérequis, vous risquez d’obtenir des erreurs pendant l’installation et l’installation échouera parce que vous n’avez pas node-gyp d’installé. Pour être sûr de l’installer, mettez à jour npm grâce à cette commande :

Puis lancez cette commande pour installer node-gyp :

Une fois installé, vous pouvez lancer l’installation de gladys avec cette commande :

Normalement avec node-gyp d’installé une barre de progression devrait s’afficher à l’écran :

gladys-install-1

Il est possible que pendant l’installation, vous obteniez quelques warning mais tant que vous n’avez pas d’erreur c’est le principal :

gladys-install-2

Une solution très simple pour vérifier que l’installation s’est bien effectuée c’est d’effectuer une simple recherche sur le fichier connections.js de Gladys que nous devrons modifier juste après la création de la base de données. Pour ce faire revenez à la racine de votre arborescence grâce à la commande suivante de façon répétée (dans mon cas 2 fois) :

Puis lancez la commande :

Ce qui donne ce résultat :

gladys-install-3

Comme on peut le voir à la dernière ligne, le fichier en question est bien présent dans le dossier config de gladys.

Il faut ensuite lancer cette commande pour créer la base de données :

Une fois fait, vous pouvez modifier le fichier connections.js pour renseigner les paramètres de votre base de données en lançant la commande suite dans mon cas :

Une fois configuré, vous pouvez démarrer Gladys en vous positionnant dans le répertoire de gladys au préable avec les commandes suivantes :

Et voilà ce que vous obtiendrez dans votre console :

gladys-install-4

Gladys communique sur le port 1337. Pour lancez gladys dans votre navigateur Web, il suffit d’entrer l’IP de votre raspberry suivi du port 1337. Dans mon cas ça donne : http://192.168.1.88:1337 et voilà sur quoi vous allez tomber :

gladys-install-5

Je n’ai pas été plus loin avec Gladys car je n’ai pas encore installé des capteurs de présences, de mouvements, de luminosité ainsi qu’un multiroom pour pleinement exploité. De plus, je trouve le système de scénarios pour le moment trop « light » au niveau des choix. Jeedom, que j’utilise est plus complet et plus flexible. Cela n’empêche pas que je suis de très près son évolution car j’admire l’approche que ce projet propose.

Affaire à suivre…

Gaëtan Cottrez

CHOOSE A JOB YOU LOVE AND YOU WILL NOT HAVE TO WORK A DAY IN YOUR LIFE

Partagez cette article sur :
Gaëtan Cottrez

Gaëtan Cottrez

CHOOSE A JOB YOU LOVE AND YOU WILL NOT HAVE TO WORK A DAY IN YOUR LIFE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprenez gratuitement les 7 secrets de l'art de bien coder
Vous saurez comment avoir les bons réflexes, une bonne méthodologie de travail, une meilleure lisibilité et sécurité de votre code